À propos

Ce carnet porte sur le développement de la géographie linguistique et ses dynamiques scientifiques actuelles. Dans la continuité de mon travail de thèse qui portait sur l’histoire de la géographie et de la philologie entre Europe et Asie centrale, j’essaye de comprendre comment a été construit à partir du XVIIIe siècle un ensemble de techniques d’analyse et représentation spatiales de la diversité des langues, et comment celles-ci ont été ancrées dans des disciplines finalement séparées, en particulier la linguistique et la géographie. Ce carnet propose de suivre les circulations d’idées entre savoirs de l’espace et savoirs du langage à l’époque moderne et contemporaine, la façon dont les outils de la cartographie ont été appropriés et transformés notamment par les philologues et spécialistes du langage, et d’observer les différentes pratiques qui ont hérité aujourd’hui de ces idées et méthodes, de la dialectologie à la sociolinguistique, de la cartographie des langues à la géographie politique.

Ce carnet servira en outre de lieu de soutien et d’approfondissement à un réseau pluridisciplinaire de chercheurs ainsi qu’à un séminaire de recherche sur la géographie linguistique se tenant entre Grenoble et Paris et en distanciel lors de l’année universitaire 2020-2021.

Détail d’une carte issue du Sprachatlas des deutschen Reichs de Georg Wenker, 1888